AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oups ! [FREE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Clency E. Amance

avatar

1. Messages : 23
2. Date d'inscription : 20/04/2009
6. Song : Like a hobo, Charlie Winston

|| Your hidden side ||
1. Race: Humain
2. Pouvoirs:
3. Relationships:

MessageSujet: Oups ! [FREE]   Mer 22 Avr - 14:27

    Depuis qu'elle était venue s'installer ici, il y a quelques mois, Clency avait recouvert sa bonne humeur. Elle était ici depuis septembre pour la rentrée universitaire. Elle venait étudier le journalisme pour devenir, elle espérait, journaliste. Quand elle décrocherait son diplôme, elle partirait vivre dans une grande ville pour trouver un emploi. Ou elle resterait ici et prendrait ce qu'elle trouverait.

    La jeune femme se leva à sept heure ce matin-là. Le week-end commençait et elle avait bien l'intention d'en profiter. Elle ferait ses devoirs le lendemain. Pour le moment, elle se promènerait et flânerait dans la rue. C'était son planning du jour. Elle improviserait au fur et à mesure. Clency sortit de sa chambre pour aller dans la cuisine. Là, elle se servit un verre de jus d'orange et mangea un bol de céréales tout en feuilletant un magazine. Elle alla se laver et s'habiller une vingtaine de minutes après. Par la fenêtre, le ciel se couvrait, présageant une journée de pluie. Son humeur n'en fut pas diminuée. Tant pis, pluie ou pas, elle passerait son samedi dehors. Clency enfila un slim ainsi qu'un pull. Elle fit un peu de ménage dans sa chambre : rangeant des habits, ses affaires scolaires, faisant son lit... Voilà une heure qu'elle était debout. Sa colocataire, elle aussi étudiante en journalisme, n'était pas encore levée. Il fallait qu'elle fasse doucement pour ne pas la réveiller. Elle prit son sac à main, son parapluie et sa veste puis sortit. En descendant les escaliers, elle enfila sa veste.

    La jeune Amance sortit dans rue. Malgré les nuages gris et épais, des rayons de soleil réussissaient à traverser pour éclairer la rue. Elle jeta un coup d'oeil au ciel pour voir à combien de temps elle avait avant de se retrouver sous une averse diluvienne. Elle estima qui lui restait une heure avant de se retrouver mouillé. Elle avait toujours réussi à dire à peu près quand il pleuvrait ou même si il allait pleuvoir. Rien qu'en regardant le ciel, les couleurs des nuages, elle pouvait dire si il fallait s'attendre à de la pluie ou pas. Quand à l'estimation de quand il pleuvrait, elle faisait ça à vu d'oeil. Plus les nuages étaient gros et foncés, plus l'averse approchait. Clency prit sur la gauche et marcha. Elle passa dans une boutique de vêtements pour chercher de nouveaux habits mais ne trouva rien qui puisse lui convenir. La future journaliste ressortit dans la rue. Des gouttelettes commençaient à tomber sur le macadam. Trop peu de gouttes pour sortir son parapluie. Elle continua de se promener dans les rues. Autour d'elle, les passants se pressaient à l'intérieur des magasins, bars, cafés... pour se cacher du mauvais temps. Clency, elle, attendrait un peu avant de se réfugier. Et puis, elle avait son parapluie. Elle ne s'arrêta donc pas de marcher. Quand la pluie se fit plus puissante, elle finit par dégainer son parapluie qu'elle ouvrit au-dessus de sa tête. Ses cheveux étaient déjà mouillés.

    Les passants étaient de plus en plus affolés. Ils n'avaient rien prévu contre la pluie. Ils entraient dans tous les commerces qu'ils croisaient et qui n'était pas plein. La jeune femme fut happée par la foule. Elle eut tout juste le temps de fermer son parapluie avant d'entrer, entrainer par la foule, dans un bar. Le Mach's Gute. Elle trouvait ce bar un peu... masculin. Plein de muscles, ou de graisses, appartenant à des hommes dégoûtants. Cet endroit la répugnait. En y étant forcé d'y entrer, elle fonça dans une personne.


Dernière édition par Clency E. Amance le Mer 22 Avr - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou S. Peterson

avatar

1. Messages : 43
2. Date d'inscription : 18/04/2009
4. Humeur : =]

|| Your hidden side ||
1. Race: Humain
2. Pouvoirs: Aucun
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Oups ! [FREE]   Mer 22 Avr - 15:37

Je me permets de squatter ... Rolling Eyes

    Sanaël se réveilla, ce matin là, dans un lit étranger tentant de se souvenir des derrières événements de la soirée. Mais une fois de plus, rien ne lui revenait pour l'instant à l'esprit. Elle se leva, et tenta de rassembler ses affaires qu'elle enfilait au fur et à mesure. Elle recommençait son rituel, s'habiller, retrouver ses chaussures et s'enfuir en fermant silencieusement la porte. Mais ce jour là, son rituel ne se passa pas comme prévue car en effet, l'homme qui se situait à côté d'elle quelques secondes auparavant se réveilla. Sanaël redressa la tête et sourit bêtement Puis, elle passa une main dans ses cheveux redressant ses épaules vers le haut. Elle tentait de trouver quelque chose à dire mais rien, aucun mot ne lui venait à l'esprit. Elle s'était amusée point. Il n'y avait rien à dire, ce soir elle passerait à quelqu'un d'autre sans se soucier de rien.

    Dans un acte désespéré alors que l'inconnu la regardait étrangement, elle attrapa sa veste en cuir et fit la chose que les femmes reprochaient toujours aux hommes, elle prit bêtement la fuite. Elle courut alors vers la porte qu'elle claqua avec grand fracas, et appuya plusieurs fois sur le bouton d'appel de l'ascenseur. Pendant l'attente, elle jeta des regards furtifs vers la porte espérant qu'il ne la suivrait pas, puis en profita aussi pour se rechausser. Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent enfin, en même temps que la porte de l'appartement d'où elle venait de sortir. Elle s'engouffra dans l'ascenseur puis appuya sur le bouton du rez de chaussée. L'homme parvint tout de même à la rattraper et empêcha les portes de se refermer. Il lui demanda ironiquement ce qu'elle était en train de faire avec un rire moqueur. Sanaël sourit. Une sourire qui se transforma bien vite en un rire étouffée. Elle ne savait pas exactement pourquoi elle riait mais elle riait. La situation était tellement pathétique qu'elle n'arrivait plus à se stopper. Finalement, l'inconnu interloqué, laissa les portes se refermaient. Sanaël arrêta donc de rire et regarda son visage se reflétait dans le mirroir.

    Son maquillage avait coulé, son visage était tiré par la fatigue. Elle passa alors ses doigts sous ses yeux pour enlever rapidement le mascara qui s'était faufilé sous ses cils et passa de nouveau une main dans ses cheveux ébouriffées pour tenter de les remettre rapidement en place. Sa main glissa ensuite sur sa joue. Son regard ne pouvait refléter de triste puisque ce n'était pas Lou mais Sanaël. Des bribes de la soirée lui revinrent alors en mémoire. Elle se souvenait d'une fête assez morbide au début, puis d'un homme qui était venu l'accoster en déposant un baiser dans son cou. Sanaël n'avait pas bougé et était rentrée dans son jeu. Elle ne comptait évidement pas le revoir. Mais Sanaël arrêta de penser lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrirent à nouveau. Elle sortit très vite pour se retrouver à l'extérieur de l'immeuble.

    Dehors, le ciel était sombre et présageait une pluie imminente. Sanaël enfila sa veste à la va-vite puis sortit un paquet de cigarette de sa poche. Elle en sortit une et la plaqua entre ses lèvres avant de l'allumer. Elle rangea son paquet et regarda autour d'elle, elle ne savait absolument pas où elle se trouvait mais ça n'avait pas vraiment beaucoup d'importance. Elle tourna sur elle même, puis s'arrêta et ouvrit les yeux. Elle irait dans cette direction. Sanaël, à cet instant, pouvait peut être paraître un peu bizarre, mais elle s'en fichait pas mal, elle tenait seulement à profiter de la vie et c'est ce qu'elle faisait. Elle ne se souciait de rien, le sens de l'orientation en faisait aussi parti. De toute façon, il n'était que 8h00 et Sanaël avait encore du temps devant elle avant de débarquer à l'hôpital pour prendre ses heures de garde en tant qu' infirmière. Elle trouverait bien un bus qu'il la menèrerait vers l'endroit qu'elle désirait. En effet, même si elle n'avait pas beaucoup dormie, elle se sentait prête à attaquer. Elle en avait l'habitude maintenant, elle ne prenait plus de temps pour elle, il fallait toujours qu'elle soit occupée. Elle tira la cigarette de ses lèvres et laissa la fumée s'échappait doucement de ses lèvres. Puis elle se mit à courir, lorsque la pluie commença à faire rage.

    Très vite, elle se retrouva dans un bar. Ce bar était plutôt masculin mais ça ne dérangeait pas Sanaël, elle n'avait pas peur et puis ça pouvait être plutôt marrant. Elle ne remarqua aucune présente féminine à part la serveuse. Alors elle resta quelques instants dans l'entrée, le temps de retirer sa veste et de la poser sur un tabouret. Mais elle n'eut pas le temps d'accomplir ce geste puisque quelqu'un venait de la bousculer ce qui la fit trébucher vers l'avant. Elle se redressa très vite mais elle ne prit pas le temps de se demander si elle allait bien et se tourna vers la personne. Elle lui tendit une main en souriant.


    - « Est ce que tout va bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clency E. Amance

avatar

1. Messages : 23
2. Date d'inscription : 20/04/2009
6. Song : Like a hobo, Charlie Winston

|| Your hidden side ||
1. Race: Humain
2. Pouvoirs:
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Oups ! [FREE]   Mer 22 Avr - 16:13

    En générale, Clency essaye d'éviter ce genre de bar où les hommes se soulent et ne font que draguer les serveuses. Ca fait vraiment cliché et en plus, elle ne supportait pas ça. C'était un comportement ignoble. Elle fuyait ce genre d'endroit. Rien que de regarder l'enseigne lui donnait envie de vomir. Alors entrer dedans, c'était la mort assurée. Aujourd'hui, exception faite. On l'avait obligé à venir. Enfin obligé... Disons qu'on l'avait poussé dans ce bar. L'odeur de transpiration, de pluie et d'alcool emplissaient la salle. Les consommateurs buvaient, parlaient ou plutôt criaient. Elle avait l'impression d'être dans un cauchemar. Dans un film du Moyen-Âge, où les soldats vont se souler dans la taverne du coin.

    Clency ne savait pas pourquoi, mais elle s'était attendu à percuter un homme. Enfin si, elle savait pourquoi. Un bar peuplé d'hommes. Elle ne pouvait pas s'étonner de foncer dans un homme. Mais une femme ? Qu'est-ce qu'une femme faisait dans ce genre d'endroit ? Elle n'attendit pas la réponse. De toute manière, il devait bien y avoir des femmes qui travaillaient ici ou qui fréquentaient ce genre de bar. La jeune femme n'était pas du genre à juger les gens trop vite. En percutant la jeune femme, elle avait reculée et avait de peu évité une chute mortelle. Elle avait réussi à se rattraper à une table mais c'était quand même affalée par terre. Clency ferma les yeux et respira. Bon, ce n'était juste qu'un cauchemar. Elle finirait pas se réveiller. Elle avala difficilement sa salive en rouvrant les yeux. Elle vit une main apparaître dans son champs de vision et une voix s'adressa à elle. Clency leva les yeux vers la propriétaire de la main. La femme qu'elle avait dû percuter. Elle attrapa la main qu'on lui tendait et s'en servit pour se relever. Alors seulement, elle répondit à la jeune femme avec un sourire d'excuse.


    « Oui, oui, ça va. Et vous ? Je suis désolé, j'aurais dû faire attention où j'allais... »

    Bête était le mot. Elle se sentait bête. S'excuser n'arrangeait jamais rien. Surtout si la personne à qui vous adressez vos excuses était énervée et à moitié saoul. Elle espérait que la femme n'était rien de tout ça. Elle ne semblait pas méchante, en tout cas. Plutôt épuisée. Elle était plus fatiguée qu'en colère. Clency se détendit un peu. Si la jeune femme n'avait pas l'air énervée, elle n'avait peut-être rien n'a craindre. Après tout... Clency allait sûrement regrettée ce qu'elle allait dire mais tant pis. Elle voulait se faire excuser auprès de la femme. Elle désigna le bar.

    « Pour m'excuser, je peux vous offrir un verre, si vous voulez. »

    Elle était prête à essuyer un refus. Après, ce ne serait plus son problème. Elle s'était excusée, elle avait proposé de lui offrir un verre. Si la femme refusait, Clency ne pouvait plus s'en vouloir. Soudain, elle se demanda si elle avait assez de monnaie pour payer un verre. Elle avait toujours sa carte de crédit mais elle ne pensait pas qu'on l'accepterait. Qu'avait-elle fait de son porte-monnaie ? Il fallait qu'elle se souvienne. Elle l'avait utilisé la veille pour acheter... pour acheter le journal ! Elle avait rangé son porte-monnaie dans son sac ! C'était bon, elle l'avait. Maintenant, il restait la réponse de l'inconnue et tout irait bien. Elle payerait un verre à la jeune femme, peut-être bien qu'elles parleraient poliment. Et puis, elle partirait et voilà. Elle aura oublié cette rencontre. Elles ne seront plus que des rencontres l'une pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou S. Peterson

avatar

1. Messages : 43
2. Date d'inscription : 18/04/2009
4. Humeur : =]

|| Your hidden side ||
1. Race: Humain
2. Pouvoirs: Aucun
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Oups ! [FREE]   Mer 22 Avr - 23:15

    Sanaël était étonnée de voir une autre présence féminine dans l'enceinte du bar. Pourtant, elle n'en fut pas moins déçue puisqu'elle ne s'attendait pas à trouver une personne précise. N'ayant jamais mis les pieds dans ce coin de la ville, elle regardait les nouvelles têtes défilaient mais ne tentant pas pour autant de dégoter quelqu'un à analyser. Non, puisque Sanaël n'avait plus qu'une heure et demi devant elle avant de se rendre à l'hôpital et puis elle devait s'assurer que la jeune femme allait bien avant de partir. Sinon, cette histoire la tracasserait jusqu'à la fin de sa journée. En effet, aussi bien Sanaël que Lou, elles avaient toujours eu le cœur sur la main surtout pour venir en aide aux êtres humains qui peuplaient ce bas monde.

    Son regard se posa plus précisément sur la silhouette. C'était une femme plutôt jolie femme avec des cheveux bruns qui lui tombaient jusqu'aux épaules. Elle n'avait pas l'air méchante, non plus maladroite, juste un peu pressée de se mettre à l'abri à cause de la pluie. Sanaël jeta un regard furtif sur la rue désormais bien vide. La pluie continuait de battre, le ciel s'assombrissant de plus en plus. Sa mère aurait été là, elle aurait surement fait une remarque comme quoi les dieux étaient en train de se déchainer. Sanaël aurait alors une nouvelle fois rit au nez de sa mère mais avec beaucoup de gentillesse et lui aurait rétorqué ironiquement que les dieux étaient beaucoup trop bon pour organiser des combats de catch. Sa mère aurait fait les gros yeux et lui aurait avouer que ce n'était pas bon de se moquer des forces supérieures et que ça la conduirait droit en enfer. Sanaël aurait, alors, levé les yeux au ciel et aurait mis fin à la conversation. Cette anecdote remémorait, elle se concentra sur les propos de la jeune femme en souriant avant de répondre avec beaucoup de gentillesse.


    - « Le principal, c'est que vous allez bien … Ca me rassure ! »

    Elle ne se demanda toujours pas si elle avait elle même mal ou non mais elle s'en contrefichait un peu à vrai dire. Elle remarqua que la jeune femme cligna des yeux et sourit en secouant la tête de droite à gauche. Non, elle ne se moquait pas d'elle mais elle trouvait cette situation assez drôle. Il est vrai que Sanaël avait tendance à trouver toutes les situations drôles mais il valait mieux le prendre avec le sourire que de se mettre en colère pour rien. Elle attendit quelques secondes et en profita pour accomplir le geste qu'elle n'avait pas eu le temps d'accomplir auparavant puisque Clency lui était bêtement foncée dedans. Ainsi, elle posa sa veste sur un tabouret puis la jeune brune prit de nouveau la parole. Sanaël, quant à elle, prit un ton désinvolte gardant toujours un sourire plaqué sur ses lèvres.


    - « J'accepte mais en revanche, tu dois me promettre de ne pas commencer à me faire des avances. J'aime les hommes. » dit-elle puis elle ajouta avec toujours autant de désinvolture « virils de préférence... »

    Sanaël laissa échapper un rire. Sanaël était toujours de bonne humeur, prête à faire une remarque pour détourner la conversation vers quelque chose de moins sérieux. C'était sa façon de procéder surtout lorsqu'il s'agissait de percer la carapace d'un dur à cuir. Les règles étaient simples et commençaient par un joli sourire et des plaisanteries bonnes ou mauvaises sur n'importe quoi, tant que ça ne touchait pas à des sujets importants. De plus, elle n'avait jamais osée refuser un verre si gentillement proposé même si à la fin, elle partirait et déposerait un billet pour régler les consommations. Elle passa de nouveau une main dans ses cheveux et prit place sur un des tabourets au bar, invitant la jeune femme à faire de même. Sanaël ne pensait pas sérieusement gardée le contact, elle n'aimait pas avoir trop de personnes sur son dos à longueur de temps. De plus, cela aurait éveillé les soupçons et elle n'aurait plus pu se donner cette image de Sanaël à part si elle déménageait. Mais du point de vue de Lou, ce n'était pas possible puisqu'elle appréciait vraiment cette ville et la plupart de ces habitants.

    Après réflexion, elle interpela la serveuse pour commander. Un café à cette heure si matinale ne serait pas de refus mais trouvait un café dans un bar aussi masculin que celui là était peut être un peu trop demandé. Un jus d'orange serait encore plus se payer la tête du patron. Elle tourna alors, la sienne vers Clency et demanda toujours avec autant de gentillesse et abordant un ton un peu plus masculin. D'ailleurs, cette dernière la prendrait surement pour une folle mais Sanaël n'était pas du genre à avoir peur des tabous. Au moins, si elle se mettait à partir en courant, elle serait à quoi se tenir et ça la ferait beaucoup rire.


    - « Une petite bière, poupée ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clency E. Amance

avatar

1. Messages : 23
2. Date d'inscription : 20/04/2009
6. Song : Like a hobo, Charlie Winston

|| Your hidden side ||
1. Race: Humain
2. Pouvoirs:
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Oups ! [FREE]   Jeu 23 Avr - 21:05

    Clency était un peu surprise d'entendre la jeune femme plus intéressée par sa propre santé que la sienne. La future journaliste regarda autour d'elle. Aucune table n'était libre. Elle ne pourrait pas l'inviter à une table. Elles se contenteraient du bar. Elle le désigna et lui demanda si elle souhaitait un verre, pour se faire pardonner. L'inconnue parla avec désinvolture. Sa réponse fit rire Clency. Elle ne comptait pas la draguer. Bien qu'elle ne soit pas moche, elle était attirée par les hommes. Seulement les hommes. La jeune femme était de bonne humeur ce qui tombait bien. Elles avaient un point commun. La jeune Amance n'y prêta pas attention. Certes, c'était bien qu'elle soit d'une humeur joyeuse mais c'était la première et la dernière fois qu'elles se voyaient. Elles s'installèrent au bar, à deux tabourets libres. Clency n'était pas du genre boire dès le matin, aussi tôt surtout. Mais comme elle se trouvait dans un bar d'hommes, il allait être difficile pour elle de trouver autre chose que de l'alcool. Tant pis, elle commanderait et ne boirait pas. Tout sauf boire de l'alcool à neuf ou dix heure du matin. Sa voisine de comptoir s'adressa à elle avec une voix plus grave, voulant imiter celle d'un homme. Clency éclata de nouveau de rire. Elle allait passer un bon moment. Elle ne pouvait pas en douter.

    « Pourquoi pas ? De toute manière, je doute qu'on puisse trouver autre chose ici. »

    Elle haussa les épaules. Elle ne toucherait pas à son verre. Il n'en était pas question. Bon d'accord, elle tremperait ses lèvres dedans, à la limite mais ça s'arrêterait là. Elle n'était pas alcoolique et ne buvait pas le matin. C'était plus le soir qu'elle se laissait aller. Clency se retourna vers sa voisine. Elle ne la reverrait sûrement jamais mais puisqu'elles allaient boire un verre ensemble, elle pouvait bien se présenter.

    « Ne crois pas que je te drague, elle lui adressa un sourire, mais moi, c'est Clency. »

    Elle était un peu effrayée qu'on puisse penser qu'elle soit lesbienne. Bon d'accord, elle lui avait dit ça en plaisantant. Mais quand même. Elle n'avait rien contre les homosexuels, tout ce qu'elle voulait c'est qu'on ne la prenne pas pour quelque chose qu'elle n'est pas. La serveuse revint avec leurs boissons qu'elle posa devant elles. Clency ne put s'empêcher de voir qu'elle était fatiguée. Elle avait dû bien s'amuser cette nuit.

    Un regard circulaire dans la salle lui apprit qu'aucune autre femme n'était présente, à l'exception faites des employées, de sa voisine et elle. C'était le genre de bar qu'elle jugeait sexiste. Que des hommes et pas des femmes. Elle détestait cela. Pourquoi faire une différence entre les deux alors qu'ils étaient semblables, avec certaines différences, je vous l'accorde, mais quand même ! Non, Clency n'était pas féministe. Qu'on lui dise ça, et elle se mets en colère et vous rabat le caquet. Etre féministe est encore pire. On vous dit de lutter contre le sexisme mais en fin de compte vous vous enfermer dans un monde où les choses normales vous sont impossibles de faire. Clency n'est pas féministe. Elle a son opinion, à point c'est tout.
    La jeune femme pivota sur place pour étudier le visage de celle qui l'accompagnait. Elle était fatiguée et avait dû passer une nuit agitée comme la serveuse. Clency, elle, avait passée une bonne nuit. Elle avait bonne mine. Elle n'était pas du genre à sortir tous les soirs pour se retrouver le lendemain dans un lit inconnu. Elle l'avait quelques fois avant de se rendre compte que ça ne lui ressemblait pas. Elle se remit face au comptoir. Son index passa et repassa sur le bord de la chope de bière. A l'intérieur, le liquide doré attendait qu'elle le boive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou S. Peterson

avatar

1. Messages : 43
2. Date d'inscription : 18/04/2009
4. Humeur : =]

|| Your hidden side ||
1. Race: Humain
2. Pouvoirs: Aucun
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Oups ! [FREE]   Ven 24 Avr - 0:00

    Sanaël regarda la serveuse et lui commanda deux bières. Elle ne boirait surement pas la sienne non plus bien que Sanaël adorait boire mais elle ne buvait jamais avant d'entamer ses heures de travail. Un médecin alcoolique ne pouvait aider convenablement ses patients et aussi bien Sanaël que Lou, la jeune femme avait choisi ce travail pour aider des êtres malades, non pour les conduire droit dans la fosse. Après tout, elle n'avait jamais supporté de voir quelqu'un mourir, et c'était une des raisons qui faisait que chaque fois qu'elle perdait quelqu'un, elle aimait se retrouver seule dans un cimetière à repenser à ses parents même si leur tombes ne se trouvaient théoriquement pas à Bethléem. Elle attrapa, ensuite, les bières et en posa une devant Clency après que cette dernière est acceptée sa proposition. Son naturel joueur reprit le dessus et elle recommença à plaisanter.

    - « Je ne pense pas comme toi, tu vois. Je pense qu'on peut trouver beaucoup de choses, ici, et pas simplement de simples bières. »

    Dans un sourire qui en disait long, elle pivota sur son tabouret et jeta un coup d'œil dans la salle. Son regard commença à scruter les silhouettes présentes à ce moment-là, cherchant des déductions à faire sur chacun d'eux et dont elle ferait part à la jeune brunette assise à côté d'elle. Évidemment, Sanaël ne critiquerait en rien ses quelques âmes perdues ou égarées, non, elle lirait juste en eux comme dans un livre ouvert, ce qu'elle avait apprit à faire depuis pas mal de temps. Selon elle, tous les détails d'une personne, ces mouvements, ces paroles, ces expressions pouvaient révéler aux autres de nombreuses choses. C'est ainsi, qu'elle désigna un homme solitaire assis seul au fond du bar.

    - « Tu as tous plusieurs choix possibles, ici. Il y a lui, l'âme solitaire et en peine qui attend son amie qui est justement en train de traverser la rue en courant et de lui faire signe. » Elle désigna du doigt la jeune femme blonde, qui traversait le passage piéton sans regarder à droite et à gauche. Puis elle fit un mouvement de tête pour désigner le motard qui était posté à deux pas d'elle. - « Il y a lui, l'homme viril mais plus très jeune qui tente de fuir sa solitude dans les bars à 8h15 de la matinée. Tu peux aussi trouver les collègues qui jouent au billard au lieu d'être à l'heure à leur bureau, de vrais petits rebelles assez sexy je dois l'avouer. » Puis Sanaël termina sa déduction par la serveuse, seule autre présence féminine qui accomplissait son travail malgré les cernes camouflés de fond de teint qui s'accumulaient sous ces yeux. - « Tu as aussi la serveuse forcée de travailler tard la nuit pour arrondir ses fins de mois et se permettre de payer ses études et son loyer. » Elle se tourna de nouveau vers Clency et ajouta pour finir. « Tout ça ce ne sont que des hypothèses pour te prouver qu'il n'y a pas seulement des bières à dénicher dans ce bar. Tu préférais être avec qui là tout de suite si tu venais à devoir choisir, le motard, le solitaire, les rebelles ou peut être la serveuse ?! »

    Évidemment, Sanaël n'était en rien sérieuse et les hypothèses qu'elle venait de soumettre n'était surement aucunement juste. Mais Sanaël adorait questionner les personnes qu'ils l'entouraient pour creuser au plus profond d'eux même. Et puis, au moins, pendant qu'elle s'intéressait à eux, il ne s'intéressait pas à elle. C'était tout autant bénéfique pour elle, elle se protégeait et accomplissait ce qu'elle adorait faire, faire ressortir le meilleur des gens rien qu'en leur parlant et en rigolant. Que du bon temps en perspective ! Puis elle sourit de nouveau et pivota une nouvelle fois sur son tabouret pour s'accouder au bar et répondre à Clency.

    - « De toute façon, tu n'es plus ma cible numéro un, je viens de repérer un rebelle très mignon avec une démarche magnifiquement sexy. » Elle sourit, leur conversation ne rimait à rien mais Sanaël adorait les conversations sans queue ni tête qui laissait juste de bons souvenirs pleins la tête avec un goût sucrée sur les lèvres de sourires échangés et des rires entendus. Puis elle ajouta sur le même ton de la plaisanterie en lui adressant un clin d'œil. - « Mais si tu le souhaites vraiment je te réserve la deuxième place!  » Sanaël ne cherchait pas non plus à ce qu'on croit qu'elle était lesbienne et si tel était le cas, elle n'en avait que faire puisqu'elle ne se classait pas particulièrement dans la classe « hétéro à fond ». Non, Sanaël laissait le choix au hasard de la faire virer de bord un jour, peut être. Après tout, quelle personne pouvait crier haut et fort, qu'elle aimerait les hommes toute sa vie. Personne ne le savait. Au jour d'aujourd'hui, Sanaël avait déjà embrassée une femme qui répondait au prénom de June pour le fun mais elle n'avait rien ressentie. Elle n'en avait pas non plus été dégoutée mais elle ne comptait pas recommencer sérieusement sauf si un inconnu venait encore à la harceler. C'était dingue comme les hommes pouvaient fuir tellement vite lorsque l'objet de ses désirs embrassait une autre personne du même sexe qu'elle. Cette anecdote avait beaucoup fait rire Sanaël ainsi que June.

    Sa main se posa ensuite sur le pichet de bière. Volontairement, elle ne donna pas son identité à Clency, autant garder une part de mystère si elle ne se voyait qu'une seule fois. Elle porta l'objet jusqu'à ses lèvres mais stoppa son mouvement d'un geste brusque avant de reposer le pichet sur le comptoir et de regarder celui de Clency. Elle non plus n'avait pas encore touché à sa bière. Elle ne sous-entendait rien même si la curiosité de savoir le pourquoi la rendait presque instable. Elle leva les yeux et regarda la jeune femme.

    - « Plus sérieusement, tu ne bois pas ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oups ! [FREE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oups ! [FREE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Awakening Sanctuary :: ¥ Inside the Walls ¥ :: † Main Street † :: • Mach's Gute-
Sauter vers: