AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kate D. Earnshaw
Psychoadmin| Keep me in your memory
avatar

1. Messages : 86
2. Date d'inscription : 29/03/2009
4. Humeur : Pas trop mauvaise
5. Vrai Nom : Cahethel
6. Song : Leave Out All The Rest - Linkin Park

|| Your hidden side ||
1. Race: Ange déchu
2. Pouvoirs: Aide à développer l'intuition et l'imagination. Intervient dans les rêves pour guider les hommes, elle peut créer une illusion autour d’une personne ou d’un groupe restreint.
3. Relationships:

MessageSujet: Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]   Sam 18 Avr - 18:09

Alors que la journée s’annonçait plutôt bonne, la pluie s’était arrêtée tôt le matin, Kate s’apprêtait à aller faire quelques courses avant d’aller au garage pour bichonner des voitures. Elle passa donc par la case douche qu’elle prit très chaude, sa peau, désensibilisée, s’échauffa pour rougir légèrement à la fin de la douche très conventionnelle. La brune se regarda dans le miroir qu’elle essuya de la buée et attacha ses cheveux rebelles en une queue de cheval lâche, laissant les mèches goutter librement sur son dos. Elle sortit de la salle de bain pour enfiler un jean délavé, un top blanc accompagné d’une petite veste en cuir noir. Le petit déjeuner optionnel, elle prit juste une petite pomme qu’elle mordit à pleine dent le temps d’enfiler ses chaussures puis sortit de la petite maison qu’elle occupait en ce moment à Bethlehem. Elle marcha jusqu’à son magnifique pickup, cheyenne 71 rouge, qu’elle avait eu à sa sortie et qu’elle avait parfaitement bien entretenu jusqu’à aujourd’hui. Elle glissa sur la large banquette avant de mettre le contact et sourire au bruit profond du moteur.
Elle roula rapidement jusqu’à la petite épicerie ou elle fit le tour des rayons à la recherche de son repas solitaire du soir. Elle finit par prendre tout ce qu’elle adorait et qui n’incluait aucun légume vert. Elle sourit en attrapant plusieurs paquets de chips, de bonbons et devant le comptoir elle demanda un autre paquet de cigarette de peur que le sien ne tienne pas la journée. Après avoir payé et salué le caissier qu’elle avait eu l’occasion de croiser dans la petite ville, elle posa ses courses sur la banquette à côté d’elle avant de redémarrer avec autant de délicatesse qu’un camionneur et de sortir du parking tout aussi rapidement.

Arrivée au garage, elle salua Jo d’une bourrasque dans ses cheveux épais et il lui répondit avec un grognement sonore auquel elle rit en s’éloignant. Elle jeta sa veste sur une chaise dans le petit bureau qui servait d’accueil et enfila sa chemise de travail remplie de tâches de cambouis indélébiles et complètement terne et défraichie, elle était prête à se mettre au boulot.
Un des habitants de Bethlehem avait déposé sa voiture la veille et elle avait encore quelques petites choses à régler sur cette voiture vintage comme elle les aimait avant de la mettre de côté. Elle se posa sur son chariot et glissa sous la voiture afin de retrouver ses marques et prendre son temps pour la réparer. Ce qu’elle n’avait pas vu c’est que le rétroviseur latéral pendait dangereusement au dessus de sa jambe, ça aussi elle était sensé le réparer avant le retour du propriétaire. Remarquant qu’elle avait laissé la moitié de sa panoplie d’outils trop loin pour l’atteindre, elle glissa trop brusquement, se cognant le front contre le bas de caisse, elle fit bouger la voiture, assez apparemment pour faire tomber le rétro, faisant éclater le miroir dont le plus gros bout avait senti le besoin d’aller loger dans la cuisse de la jeune femme. Kate finit par glisser avec sa jambe valide et regarda pendant un petit moment sa jambe, saigner doucement alors qu’elle essayait de se relever. Elle finit par se mettre debout, et pour ne pas alarmer Jo, elle lui lança un ‘je reviens’ tranquille. Il avait pris l’habitude de ses sautes d’humeur alors il la laissait tranquillement faire ce qu’elle voulait tant qu’elle faisait bien son boulot.

Kate sortit du garage et monta dans son pickup regrettant aussitôt son geste, elle allait bien sur devoir laver le cuir beige de la tâche de sang qu’il y aurait surement après. Elle prit le paquet de cigarette dans sa poche et s’en alluma une avant de tourner la clé dans le contact et démarrer, vers l’hôpital qui avait l’habitude de la voir. Elle s’installa tranquillement dans la salle d’attente des urgences. Tout le monde semblait choqué de l’attitude de la demoiselle qui ne semblait pas vraiment remarquer sa jambe, elle avait déjà refusé l’aide de deux infirmières demandant expressément Sidney. Elle sourit en imaginant sa tête alors qu’il allait voir qui le demandait, elle sentait sa tête légèrement tourner mais elle allait tenir jusqu’à voir sa bouille, outrée puis après elle pourrait peut-être tomber dans les pommes qui sait. Elle aurait bien fumé une cigarette ici aussi mais il semblait que ce soit interdit avait-elle lu un jour sur un panneau.

_________________


" If a little dreaming is dangerous,
the cure for it is not to dream less
but to dream more,
to dream all the time. "

      - By Marcel Proust

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney L. Tanner

avatar

1. Messages : 110
2. Date d'inscription : 13/04/2009
4. Humeur : I feel... Fine. Really. =)
5. Vrai Nom : Sitaël
6. Song : Pictures of Lily - The Who *

|| Your hidden side ||
1. Race: Ange
2. Pouvoirs: Se faire remémorer aux autres leurs vies antérieures...
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]   Dim 19 Avr - 1:57

    En se réveillant d'une nuit sans sommeil, Sitaël n'avait pas vraiment songé à ce qui l'attendait ce matin-là à l'hôpital. Il avait seulement suivi ses habitudes... Bien sur, on aurait pu croire que le quotidien angélique consistait à voler dans les cieux à la recherche d'humain en détresse seulement la réalité était beaucoup moins flatteuse. Mais bon qui aurait pu s'en douter à part les principaux intéressés? Personne, en effet. Il avait erré toute la nuit sans trop savoir où aller... C'était une quête incessante qu'il effectuait depuis maintenant plusieurs semaines. Le seul problème? En réalité, il n'avait aucune idée de ce qu'il recherchait. Peut-être un sens à tout ça... Depuis son arrivée à Bethlehem, Sitaël ne savait pas. Ne savait plus. Il avait rencontré tant de gens, s'était confronté à tant de situations... Pourquoi en arrivait-il à douter maintenant? Il était immortel, non? Il avait eu toute une vie pour penser à son statut d'ange mais non après avoir accompli tout ceci sans broncher, il fallait maintenant qu'il se pose les questions existentielles... Il ne se supportait pas. Les questionnements avaient toujours été son point faible ainsi que l'incapacité à ne pas s'impliquer dans ces histoires humaines... Mais là, c'était pire que toutes les autres fois. Et pour la première fois, il avait peur... Peur qu'on ne découvre tout ce à quoi il pensait. Tout ce qu'il désirait. Et avant tout, qu'il désirait revoir Milla. Ah ah... La bonne blague. Elle n'avait pas hanté son esprit depuis qu'elle avait choisi sa voie et lui la sienne mais maintenant qu'il allait sans aucun doute être amené à la revoir... Sitaël n'en menait pas large, il fallait le dire. Pendant tout ce temps, il avait été si occupé à donner de l'amour qu'il n'avait pas vraiment pensé au creux qui se formait dans son coeur au fil du temps... Le creux. Le manque. L'absence. Appelons ça n'importe comment mais maintenant, il le savait. Le doute s'installait et il ne savait plus trop. Sitaël soupira... Il joua distraitement avec son stéthoscope, perdu dans ses pensées avant d'aviser une jeune infirmière qui se dirigeait vers lui. Fronçant les sourcils, Sitaël roula des yeux en entendant ce qu'elle venait de dire... Il ne lui accorda pas un regard et pu sentir son désappointement. Ces temps-ci, il en oubliait même d'être aimable ou sociable comme il en avait l'habitude avec les autres... Il se concentrait sur ses patients pour en oublier tout le reste. Mais ce qu'il venait d'entendre ne lui ferait pas sortir tout de sa tête. En effet, Kate l'attendait... Comme si il était à son service non mais franchement celle-là. Il faisait tout pour l'éviter. Tout pour éviter de douter encore plus mais non, dés qu'elle avait quelque chose, cette dernière tenait à venir le voir. Lui et personne d'autre. A croire qu'il était maudit.

    Après un vague sourire auprès de l'infirmière qui lui rendit un encore plus grand, Sitaël se dirigea vers les urgences... Tête basse, il marchait, plus vite qu'à son habitude. En vérité, elle appréciait beaucoup Kate même si il faisait tout son possible pour ne pas le montrer et qu'elle déguerpisse pour ne plus jamais revenir mais bon visiblement, tout ne fonctionnait pas comme Sitaël le souhaitait... Il poussa la porte de la salle d'attente avant d'aviser la jeune femme qui se tenait non loin, la jambe en sang, dans une posture si naturelle qu'on aurait presque cru une statue un peu trop morbide. Sitaël se dirigea vers elle, l'observant d'un oeil critique.


    - Alors... On a encore décidé de faire marcher l'assurance aujourd'hui? Il va falloir une carte d'abonnement à ce rythme-là... Bon allez...

    La saisissant par le bras, il la dirigea vers la salle d'examen... Se doutant qu'une chaise roulante ou qu'une aide quelconque se verrait refusée. Ah ces patients... Enfin, surtout cette patiente. Il n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi obstiné...Enfin peut-être au cours de sa longue existence mais sa mémoire lui faisait parfois défaut,... Enfin bref, Kate n'était même pas humaine à la base et lorsqu'il avait comprit à qui il avait affaire, Sitaël s'était empressé de s'éloigner de la jeune femme. Elle représentait une tentation d'en savoir plus. Etre humain? Qu'est-ce que c'était? Comment? Pourquoi? Il avait envie d'en savoir plus, tout en résistant pour ne pas faire ce qu'il considérait comme une erreur pour lui-même. Oui, Sitaël était comme ça. Il avait beau ne pas juger les autres, il se jugeait beaucoup trop lui-même. Et puis, sa curiosité le poussait aussi à lui demander si elle connaissait Milla ou si elle en avait entendu parler... Et retrouver Milla n'était pas non plus l'idée du siècle, il en avait aussi conscience. Alors, non, fréquenter Kate Earnshaw n'était pas une bonne idée. Ou du moins, ce n'était pas la plus brillante parmi celles qu'il possédait. De toute façon, il aurait déjà du s'éloigner... C'était peut-être trop tard. Allez savoir. Mais que ferait-il s'il n'était pas un ange? Là était toute la question... Si Milla n'était même pas à ses côtés, il ne voyait aucun intérêt à tout cela. Ce choix, il aurait du le faire trop longtemps auparavant pour en être sûr...

    - Comment c'est arrivé?

    Malgré toutes les autres questions qui lui brûlaient les lèvres, Sitaël posa l'essentiel. Restant professionnel... Ne laissant rien paraître de son combat intérieur. Mieux valait pour lui que personne ne sache. Qu'il se combatte lui-même. Qu'il combatte sa stupidité... Que tout finisse et qu'il continue son existence jusqu'à... Bon d'accord, il n'y avait pas de fin à celle-ci mais la torture d'une âme n'allait pas duré une éternité, pas vrai? Du moins, il l'espérait. Ou il deviendrait très rapidement fou à lier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate D. Earnshaw
Psychoadmin| Keep me in your memory
avatar

1. Messages : 86
2. Date d'inscription : 29/03/2009
4. Humeur : Pas trop mauvaise
5. Vrai Nom : Cahethel
6. Song : Leave Out All The Rest - Linkin Park

|| Your hidden side ||
1. Race: Ange déchu
2. Pouvoirs: Aide à développer l'intuition et l'imagination. Intervient dans les rêves pour guider les hommes, elle peut créer une illusion autour d’une personne ou d’un groupe restreint.
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]   Dim 19 Avr - 12:47

Kate attendait patiemment que son docteur attitré, oui oui attitré, vienne soigner sa petite jambe. Lorsqu’elle le vit apparaître un petit sourire en coin, presque sournois s’accrocha à ses lèvres triomphantes. Elle le regarda marcher de cette démarche féline et aérienne, il ressemblait plus à un acteur de sitcom qu’à un vrai médecin, c’était surtout ça qui la faisait rire mais en même temps, elle devait l’avouer, la fasciner, car comme peu de personnes elle avait un sentiment étrange lorsqu’elle était en sa compagnie sans jamais vraiment mettre la main dessus. Elle l’observa attentivement arriver vers elle l’air morose, le docteur pourtant n’avait jamais cette tête, il était plutôt de ceux qui sourient tout le temps. Elle fronça les sourcils mais sourit de nouveau lorsqu’il se mit à parler, comme d’habitude avec autant de délicatesse envers elle. Au moins il gardera toujours ça, pensa-t-elle.
La demoiselle se leva sans broncher, posant une partie de son poids tout de même sur le bras du jeune homme, elle sourit de nouveau avec son éternel sourire en coin, narquois et réfléchit avant de répondre

« Est-ce qu’on peut se faire virer d’une assurance ? Je veux dire en tant qu’assurés, parce que là je crois qu’ils vont pas tarder avec moi,
dit-elle d’un ton qui se voulait affecté mais qui était réellement amusé. Voyant qu’il avait abandonné l’idée de la chaise roulante, elle le remercia intérieurement et marcha en silence jusqu’à la salle d’examen…Ne manquant certainement pas de remarquer les infirmières qui la regardaient d’un air menaçant puis jetant un coup d’œil suspicieux à l’interne à côté d’elle. Elle fronça de nouveau le nez, sentant la tension dans l’air, elle aurait bien rit au ridicule de la situation, mais s’est abstenue, comme si toutes les femmes étaient tombées amoureuse du jeune médecin ce qui d’un point de vue purement physiologique était fort probable.

Elle s’installa en évitant de grimacer lorsque sa jambe avait touché le matelas en cuir froid. Posant sagement ses mains sur ses cuisses, elle attendit que le médecin regarde la blessure. Malgré son gabarit, Kate avait appris à ne plus craindre les blessures et même à les soigner, mais il est vrai que ses derniers temps elle avait trouvé plus drôle de se trainer à l’hôpital pour torturer Sidney que se faire un garrot elle-même et se recoudre toute seule. Ce genre d’accidents lui arrivaient tellement souvent qu’elle pensait être maudite, mais vu sa condition actuelle…Elle l’était vraiment après tout, Dieu s’en fichait un tantinet de ses petits soldats.


« Je crois vraiment qu’en haut ils ont une dent contre moi » elle ne savait pourtant pas qu’il était un ange, elle se demandait seulement ce qui se cachait derrière ces yeux de chien battu, mais elle avait remarqué qu’à chaque fois qu’elle faisait allusion à Dieu il se raidissait, ce qui était vrai pour elle, elle le tournait en dérision juste pour le voir se braquer. Elle sourit de nouveau et détourna le regard de sa jambe qui commençait sérieusement à lui faire mal. Elle se contenta de serrer les dents le temps que le doc se décide à enfin lui fermer cette plaie.

« Hmm j’ai décidé de me planter un bout de miroir, juste pour voir ce que ça fait, cette raison qu’elle avait donné aurait très bien pu être vrai, elle l’avait été il y a une centaine d’années, où elle mettait son corps à dure épreuve le mutilant, scarifiant pour voir à quel point elle ne sentait pas la douleur physique alors que la torture mentale post‘perte de toute la famille’ la rendait aliénée. …et comme ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu, j’ai profité de cette excuse pour descendre à l’hôpital ! D’ailleurs, comment ça va toi ? T’as une petite mine. Elle prenait délibérément un ton trop familier avec lui c’était presque trop facile de le faire grogner mais elle sentait qu’aujourd’hui elle aurait peut-être plus de mal à le faire répliquer.

En attendant, elle glissa doucement sa main dans sa poche et en tira une cigarette lorsque Sidney eu le dos tourné et l’alluma prenant une bouffée libératrice, elle savait qu’elle n’aurait pas le temps de la finir mais rien que ça en valait le cout. Après un long moment ou elle débattait si elle devait finir par lui donner la bonne réponse ou pas et voyant qu’il ne réagissait pas trop aujourd’hui elle lâcha le morceau…

« Rétroviseur tombé, grimaça-t-elle, j’étais en dessous, tellement bien placée, qu’il n’a pas résisté à l’appel de la chair ! ajouta-t-elle avec un sourire renfrogné. Alors Sid, tu peux me réparer ça ? J’ai un boulot moi aussi ! » Dit-elle retrouvant son petit sourire en coin. Elle regarda de nouveau sa jambe, le sang commençait à coaguler autour de sa plaie et son jean, il lui serait bientôt insupportable de décoller l’un de l’autre et c’est là que ça allait faire le plus mal.

_________________


" If a little dreaming is dangerous,
the cure for it is not to dream less
but to dream more,
to dream all the time. "

      - By Marcel Proust

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney L. Tanner

avatar

1. Messages : 110
2. Date d'inscription : 13/04/2009
4. Humeur : I feel... Fine. Really. =)
5. Vrai Nom : Sitaël
6. Song : Pictures of Lily - The Who *

|| Your hidden side ||
1. Race: Ange
2. Pouvoirs: Se faire remémorer aux autres leurs vies antérieures...
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]   Dim 19 Avr - 19:16

    Plissant les yeux, Sitaël observa la jeune femme qui se tenait devant lui. Ils avaient sans doute été similaires autrefois... Sujet aux mêmes questionnements. Seulement, elle avait eu le courage d'entreprendre quelque chose qu'il avait peur d'envisager. L'humanité... C'était un bien grand mot pour tout ce que ça impliquait. Ce n'était sans doute pas aussi beau que la plupart le prétendait mais sait-on jamais hein? Il aurait bien sur pu essayer seulement ce n'était pas le moment et surtout pas l'endroit. Et la peur reprenait toujours le dessus dans le maelström de ses émotions. Un demi sourire accroché aux lèvres, Sitaël se saisit d'un dossier qu'une infirmière lui tendait. A vrai dire, il ne faisait jamais attention aux regards qu'on lui lançait... Kate avait beau se moquer de lui, heureusement pour elle qu'elle ne connaissait pas sa vraie identité. Elle aurait comprit, pas vrai? Ou peut-être que non. Peut-être aurait-elle tout simplement continuer ses sarcasmes d'une façon encore plus appuyée... Pour le faire changer d'avis. Pour qu'il se range au sien. Bien sur, il la voyait souvent... Trop souvent pour une personne normalement constituée, mais il ne la connaissait pas pour autant. Ils n'étaient ni amis ni ennemis. C'était une relation étrange... Un peu plus qu'un médecin et qu'une patiente. Et cela l'amusait... Tout en sachant qu'il ne devrait pas. Qu'on lui ferait sûrement la remarque la prochaine fois eh bien qu'il pousserait un supérieur dans ses retranchements. Un sourire encore plus large éclaira le visage de Sitaël en direction de la jeune femme... Il n'était plus aussi morose que tout à l'heure et lui souriait franchement à présent. Retrouvant son attitude habituelle.

    - Huum... Aucune idée. Peut-être que tu es une éspèce en voie de disparition sur la route des blessures étranges et accidentelles. On va peut-être créer une assurance spéciale pour toi, qui sait?


    Même si il n'aurait pas dû, Sitaël finissait souvent par tutoyer la plupart de ses patients quotidiens. Alors, Kate ne faisait pas exception à la règle... Et puis elle n'était ni horriblement agaçante ni rien du tout. Il l'appréciait vraiment. Tout en gardant ses distances bien sûr.
    Passant devant la ribambelle d'internes et d'infirmières qui gardaient les yeux fixés sur ce duo improbable, Sidney soutenant la jeune femme qui tentait tant bien que mal de se dégager, il osa un regard dans leur direction. Sans qu'il comprenne vraiment pourquoi mais en ayant tout de même une vague idée de la réponse à sa question, chacune des femmes présentes dans la salle d'attente fusillait Kate du regard... Il ne manquait plus que ça franchement. Il avait bien sûr conscience de l'attrait qu'éprouvait la plupart des gens à son regard... Mais ce n'était dû qu'à une simple illusion du physique et à un charisme proprement angélique. Rien de romantique ou de surprenant là-dedans. Depuis le temps, il avait apprit à ne plus s'en soucier mais des fois, il fallait avouer qu'il aurait aimé passer inaperçu. Plutôt dur la vie d'ange, non? Surtout quand on ne pouvait profiter de ses atouts... Le plaisir charnel ne lui avait jamais vraiment manqué mais tout l'intriguait dans la condition humaine. Alors bon, une pensée impure de plus ou de moins... Qu'est-ce que ça changeait vraiment?

    Une fois de plus, Sitaël resta sur ses gardes... Evidemment, Kate le faisait exprès. Elle le poussait toujours dans ses retranchements pour qu'il se referme complètement. Il ne comprenait même pas la raison de ses agissements mais depuis qu'elle avait observé que l'évocation du Ciel ou de quoique ce soit d'autre le hérissait un peu trop, elle en faisait un jeu. Cependant, Sitaël ne jouait pas. Ou ne jouait plus. Chaque allusion lui rappelait sa condition... Et tout ce qu'il lui devait. Alors oui, il se rétractait... Sitaël oubliait son humeur joviale pour se renfermer un peu plus à chaque tentative de la jeune femme. C'était comme ça, il n'y pouvait rien après tout... Ou plutôt si mais ce n'était pas le moment d'évoquer tout cela.

    Ne prenant même pas la peine de lui répondre, Sitaël roula des yeux en entendant ce qu'elle lui disait... Non mais vraiment hein. Ca aurait pu être vrai d'ailleurs, rien ne l'aurait plus étonné de la part de mademoiselle Earnshaw. Plutôt kamikaze sur les bords d'après son dossier médical qui contenait à lui seul un épais paquet de feuilles de décharge.


    - Bah tiens... Et demain pourquoi pas te planter un couteau dans le coeur et on verra si tu meurs? Sitaël lui lança un regard noir qui ne lui était pas coutumier. Il s'énervait intérieurement alors qu'il n'avait pas tendance à le faire... Ce n'était pas lui et il ne supportait pas de changer en sa présence. D'être sur ses gardes. S'appuyant pendant un dixième de seconde contre la table d'examen, Sitaël reprit ses esprits et posa son regard sur la plaie béante. Fouillant dans l'armoire derrière lui, il en sortit un désinfectant et sans lever les yeux vers Kate commença son boulot... Bah oui, au lieu de discuter de tout et n'importe quoi. - Attention ça risque de piquer un peu... Et oui je sais pas la peine de me faire remarquer que tu résistes à tout.
    Le jeune homme enleva sans difficulté le bout de jean tâché de sang non sans arracher une grimace à Kate... Il passa un doigt sur la blessure qui saignait toujours autant et grimaça à son tour mais pas pour la même raison. Seulement car une fois de plus, elle était tout sauf consciente des risques d'infection. Heureusement pour elle qu'il se révélait être un ange capable de tout guérir, ou presque. Une ombre de sourire se dessina sur le visage de Sitaël en entendant ce qu'elle disait mais il garda le silence, se contentant de désinfecter la blessure de la jeune femme. Quand il eut finit, il leva ses yeux bleus vers elle et haussa les épaules.

    - Je n'ai pas dormi... Mais sinon, pourquoi ça n'irait pas? Toi qui est si maligne tu vas bien me trouver une dépression post-chronique, pas vrai?


    Sitaël tourna le dos pour poser le coton imbibé de sang et de désinfectant dans une bassine en fer puis il chercha le matériel pour recoudre la jeune femme. Ouvrant différents placards, il finit par trouver ce qu'il cherchait. - Ca va sans doute faire un peu mal... Mais tu as de la chance que je sois plutôt doué dans mon domaine. Et comme je suppose que tu ne voudras pas d'anti-douleurs, il va juste falloir que j'enlève les minuscules bouts de verre incrustés dans ta peau et recoudre.

    Faisant volte-face, il eut un soupir las avant de s'emparer de la cigarette que Kate tenait entre ses longs doigts. L'écrasant contre sa paume, il tourna rapidement le dos... Oui, il oubliait souvent que sa capacité de guérison n'était pas normale. Et le fait que la brûlure n'apparaisse pas sur sa peau paraîtrait sans doute suspect à la jeune femme. Il roula des yeux quant à sa propre bêtise... Pourquoi des choses aussi évidentes ne lui apparaissaient pas plus souvent? C'est vrai, quoi ! Et compte tenu du don d'observation de Kate, elle ne manquerait pas de lui faire remarquer sa résistance à la douleur. Ah ah... Normal, il ne la ressentait pas. Sans croiser le regard de Kate, il se pencha sur sa jambe.
    -Bon voyons ça avant que tu ne décides de porter plainte contre moi pour lenteur excessive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate D. Earnshaw
Psychoadmin| Keep me in your memory
avatar

1. Messages : 86
2. Date d'inscription : 29/03/2009
4. Humeur : Pas trop mauvaise
5. Vrai Nom : Cahethel
6. Song : Leave Out All The Rest - Linkin Park

|| Your hidden side ||
1. Race: Ange déchu
2. Pouvoirs: Aide à développer l'intuition et l'imagination. Intervient dans les rêves pour guider les hommes, elle peut créer une illusion autour d’une personne ou d’un groupe restreint.
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]   Dim 26 Avr - 17:57

Très peu de paroles sortaient de la bouche de Sidney, il semblait en proie à une réflexion plutôt intense pour laisser passer les remarques de Kate avec juste un roulement des yeux. Le challenge était d’autant plus attrayant pour la demoiselle que s’il lui avait répliqué un de ses sarcasmes habituels. Elle nota tout de même le retour à la réalité alors qu’il lui parlait de se planter un couteau dans le cœur…et si elle lui disait que c’était déjà coché sur sa liste de conneries à faire, il y répondrait quoi ? La croirait-il même ? Elle n’osait même pas imaginer le regard qu’il pourrait poser sur elle s’il venait à apprendre qui elle était. Elle eut une étrange grimace pendant une fraction de seconde qui disparut lorsqu’elle reconnu la bouteille bien connue de son corps du désinfectant qui pue et qui pique…

« J’y penserais…tu seras là pour retaper le cœur aussi ? demanda-t-elle avec sarcasme sans même un petit sourire. Elle avait beau jouer la dure, elle était tout de même contente d’avoir Sid dans cette ville ou elle ne connaissait pas grand monde et avec qui elle pouvait être aussi naturelle sans avoir à sourire poliment. Même s’ils ne se connaissaient qu’en tant que médecin/patient, elle savait qu’elle pouvait compter sur lui pour la réparer sans poser de questions. Parce qu’elle était sure qu’un être normal l’aurait harcelé de questions et aurait cru qu’elle était suicidaire tellement elle se faisait mal tout le temps. Mais cette impression étrange qu’elle avait de l’interne la confortait dans le fait qu’il n’était pas de ce genre-là et outre le fait qu’elle sentait une aura autours de lui, elle était fascinée par ce don de rester patient et souriant à tout moment, en bref tout le contraire d’elle.

Il réussit de nouveau à lui arracher un sourire, il commençait vraiment à bien connaître ses réactions, ce qui n’était pas pour la rassurer, elle qui aimait rester imprévisible. La grimace se dessina tout de même sur son visage alors qu’elle sentait le jean se décoller autour de sa jambe, elle avait beau avoir vécu tout ça des centaines de fois, la douleur physique intense était toujours là, pour très peu de temps mais à cet instant précis, elle ne pouvait s’empêcher de se maudire. Sidney reprit la parole alors que Kate continuait de jurer intérieurement, n’y faisant rien paraître, elle sourit de nouveau à sa question à laquelle elle fit mine de réfléchir, posant ses doigts fins et légèrement salis par le cambouis sur son menton gardant le silence pendant encore un petit moment avant de déclarer


« Je ne sais pas trop pour la dépression, tu es trop… gentil et trop…aimable, c’est le mot, pour faire une dépression…enfin je m’avance peut-être un peu. Après tout, tu sembles si parfait qu’il y a peut-être un défaut de fabrication quelque part que tu caches bien ! Si c’est ça, crois-moi je t’étudierais pour le trouver, dit-elle en lançant un clin d’œil. Kate ne fit qu’acquiescer aux paroles suivantes du brun, elle ne pouvait pas dire autre chose qui risquait de la trahir. Ne t’en fait pas pour moi, doc, je vais très bien aller ! Et puis les antidouleurs, oublie…j’ai pas envie que tu m’assomme pour me garder en ‘observation’, dit-elle alors qu’elle imitait les guillemets de ses doigts, le petit sourire en coin si caractéristique de la jeune femme toujours accroché au coin de ses lèvres alors qu’il lui prenait la cigarette de la bouche, l’écrasant rapidement, arrachant un petit hoquet de surprise alors qu’il écrasait sans sourciller la cigarette contre sa paume.
Retrouvant un instant de tact, elle ne dit rien avant qu’il ne commence à travailler sur sa jambe, elle eut un sourire distrait à sa remarque, mais la scène qu’elle avait vu l’avait troublée, non pas les faits en soi, parce qu’elle aussi pouvait faire ça, la blessure ne restait jamais très longtemps et surtout elle ne gardait que très rarement des traces de blessures, de cicatrices ou de bleus. Il lui suffisait d’une semaine à peine pour guérir d’une jambe cassée, alors un mégot…Elle garda la bouche fermée, hésitant à le faire remarquer. Elle savait que si elle abordait le sujet elle perdrait vite la bataille, car connaissant Sid il risquait vraiment de ne plus lui parler du tout. C’était une chose de se moquer de lui, une autre d’évoquer quelque chose d’aussi étrange…enfin de la part de quelqu’un d’autre. Ses doutes prenaient une autre forme que le pressentiment bizarre qu’elle avait à son sujet. Les pensées se tournaient et se retournaient dans son petit cerveau qui essayait de trouver le moyen de lui extirper quelques informations sans le braquer…


« Hey doc, il faudra que tu m’apprennes ce tour avec tes mains et les cigarettes, c’est plus pratique qu’un cendrier,
dit-elle avec son éternel sourire moqueur. Kate arrêta de parler de peur de trop en faire, et apprécia pendant quelques temps le silence malgré le fait qu’elle se faisait recoudre la jambe par une aiguille plus grosse qu’un hameçon…qui malgré tout faisait de l’effet. La brune fixait l’interne sans vraiment voir un détail particulier de son visage, elle regardait juste l’allure qu’il avait, elle ne se souvenait pas vraiment de sa vie en tant qu’ange et depuis qu’elle avait été déchue, beaucoup de choses avaient changées. Par exemple, Métatron lui avait expliqué que de plus en plus d’anges étaient envoyés dans des corps humains pour surveiller ce qui se passait sur terre de plus près et d’aider les humains de mieux qu’ils peuvent. Elle, n’avait pas connu ça, elle se disait parfois que si elle avait été assez patiente, elle aurait très bien pu concilier son statut d’ange avec sa volonté liée à la proximité envers les hommes. Mais elle ne regrettait rien de ce qu’elle avait vécu…ou presque. Sa famille laissait toujours un trou béant en elle, depuis elle ne s’était jamais attaché à qui que ce soit, bien sur elle avait aimé, des hommes, des enfants…mais jamais elle n’avait retrouvé cette paix qu’elle avait lorsqu’elle était jeune et entourée de sa famille. Inconsciemment, elle prit la chaine qu’elle avait autour du cou et ouvrit légèrement le médaillon contenant une gravure de cette image parfaite de sa famille. Sortant de ses pensées, elle la referma brusquement avant de soupirer, elle avait envie de sortir, fumer une cigarette, elle regarda la jambe étendue devant elle et grimaça, il n’avait même pas encore fini.

« Je pourrais peut-être porter plainte après tout…c’est toi qui est vraiment lent ou t’as ralenti le temps ?! Elle regarda sa jambe maintenant dénudée et sourit à la vue de la plaie à moitié refermée, oui oui elle était légèrement masochiste cette fille. Si tu me laisses fumer je pourrais peut-être t’épargner, ça te va comme deal ? demanda-t-elle d’un air innocent et sincère, puis sans attendre de réponse, elle sortit une nouvelle cigarette et l’alluma avant d’ajouter, merci t’es un ange !

_________________


" If a little dreaming is dangerous,
the cure for it is not to dream less
but to dream more,
to dream all the time. "

      - By Marcel Proust

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney L. Tanner

avatar

1. Messages : 110
2. Date d'inscription : 13/04/2009
4. Humeur : I feel... Fine. Really. =)
5. Vrai Nom : Sitaël
6. Song : Pictures of Lily - The Who *

|| Your hidden side ||
1. Race: Ange
2. Pouvoirs: Se faire remémorer aux autres leurs vies antérieures...
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]   Dim 3 Mai - 12:21

    Il essayait de ne pas parler. Sans vraiment y parvenir... A vrai dire, il avait beaucoup de mal à ne pas s'intéresser à Kate. Pourquoi? Oh tout simplement car elle était intéressante comme la plupart des humains qu'il avait rencontré mais avec cette petite chose en plus. Oui, cette petite chose. Voilà pourquoi il n'arrivait pas à arrêter de la recevoir lorsqu'elle se cassait quelque chose, voilà pourquoi il se foutait dans les emmerdes seul et sans l'aide de personne. De toute façon, venir ici n'avait sans doute jamais été l'idée du siècle... La population était sans doute la plus fascinante parmi toutes celles qu'il avait pu rencontrer durant sa longue éternité. Alors, Bethlehem, pas vraiment l'idée du siècle de l'envoyer ici. Tout le monde le savait mais bon, le mettre à l'épreuve était tellement courant qu'il ne s'en formalisait jamais... Sidney posa son regard sur Kate. Il ne savait pas vraiment ce qu'elle pensait, il aurait bien aimé voir si elle se doutait de quelque chose, si elle avait un quelconque soupçon... Mais rien, elle ne laissait pas grand chose transparaître à par ses sarcasmes. Lui-même avait toujours été doué pour mentir aux gens... C'était plutôt pratique de donner le change lorsqu'on était pas celui qu'on prétendait être. Autrement dit un simple étudiant en médecine plutôt doué... Tellement doué qu'il arrivait à guérir des maladies sans que personne ne s'en aperçoive, tout le monde croyant à un miracle. C'était sans doute ça le truc, après tout il faisait des miracles à lui tout seul. Oui, il rendait aux gens l'espoir et tout ce qui s'ensuit mais pour lui? Pour lui, il n'y avait rien. Le néant, l'absence d'espoir... Plutôt dur d'être un ange mélancolique, surtout quand on n'y est pas habitué.

    Il eut un bref soubresaut en entendant ce qu'elle disait... Kate avait toujours ce don étrange pour le mettre dans des situations impossibles qui le rendaient plus ou moins nerveux bien que son sourire détendu dise tout le contraire. Quand je vous disais qu'il était doué pour mentir. Plaquer des sourires faux sur son visage, dire des trucs qu'il ne pensait même pas... Ce n'était bien évidemment pas toujours le cas mais il y était souvent obligé, sinon il se serait trahi. - Comme si je pouvais vraiment faire quelque chose contre une blessure d'une telle ampleur... Tu sais que je suis doué mais pas au point de guérir des coeurs blessés.

    Ce n'était pas tout à fait vrai bien sûr... Il était capable de beaucoup de prouesses mais l'avouer reviendrait à se jeter lui-même dans la gueule du loup, surtout que Kate n'attendait qu'une chose, qu'il passe aux explications de son comportement pour le moins étrange. Plutôt mourir... Comment ça il ne pouvait pas? Ouais ce n'était qu'un détail après tout. Enfin bref, tout ça pour dire qu'il aurait bien été capable de réparer un coeur blessé. Peut-être même d'amour... A force de consolation, de présence, peut-être aurait-il réussi. Le sien? Non, il n'y parviendrait sûrement pas. Cela faisait trop de temps maintenant qu'il avait perdu son coeur... Balancé aux oubliettes celui qui battait à la chamade pour une seule personne. Ca pouvait paraître bidon mais c'était le cas. Et c'était sans doute la seule chose dont il plaignait les humains : ne pas pouvoir arrêter d'aimer. Bien sûr, il aimait les humains mais aimer une personne c'était une toute autre chose ,pas vrai? Un sentiment bien plus fort, bien moins pur diront certains. Lui, s'en fichait. Tout ça c'était terminé.


    - Je préfère pas que tu mènes une étude sur moi, tu risquerais de trouver que je suis un dangereux criminel et que je suis actuellement en réinsertion... En vérité, Sidney avait surtout peur qu'elle découvre vraiment quelque chose. Oui, il avait bien cerné la jeune femme et savait qu'elle était capable de beaucoup pour parvenir à ses fins... Comme des trucs pas vraiment moraux ou illégaux. Elle s'en fichait un peu... Et il savait qui le suivre n'aurait pas été une barrière à son enquête. Il se sentait soudain prit d'un élan de doute. Il devrait sûrement faire attention dans les prochains jours, ce serait bien la dernière chose à faire que de se révéler au grand jour à Kate. Enfin bon, il verrait bien, pas vrai? Mais autant préparer le terrain à l'avance, on ne sait jamais avec des gens comme Kate... Rolling Eyes. -D'accord... Mais s'il t'arrive un truc, viens pas te plaindre sur le fait que je suis un mauvais médecin.
    Sitaël la gratifia d'un petit sourire moqueur ... Il l'aimait bien malgré toutes les menaces à couvert qu'elle pouvait lui faire et dont elle ne savait pas réellement le sens. Oui, elle disait beaucoup de choses qui ne plaisaient pas à Sitaël mais bon, il devait faire avec. Faire semblant. Toujours faire semblant. On ne lui avait jamais apprit que ça de faire semblent. De paraître humain. C'était dur quand on ne l'était pas mais à vrai dire, il se débrouillait bien comparé à certains de ses congénères.

    Il se rendit compte qu'écraser la cigarette dans sa paume n'était pas la meilleure chose à faire surtout devant témoin. Ce qu'il pouvait être stupide... Kate n'avait pas manqué de le remarquer, ça il en était certain. Le problème était d'expliquer comment et pourquoi la brûlure allait disparaître dans quelques instants. C'était toujours comme ça de toute façon, il pouvait s'ouvrir le crâne ou tout simplement tomber sur des bouts de verre, il cicatrisait plus vite que la lumière alors... Rolling Eyes. Il soupira, se maudit intérieurement et enfila un gant pour ne pas qu'elle remarque la disparition de la brûlure puis sans un mot, Sitaël se mit au travail. Il n'avait même pas besoin de se concentrer sur ce qu'il faisait. Non, beaucoup trop de choses se bousculaient dans sa tête pour qu'il parvienne à se concentrer sur une seule et unique chose qu'il allait de toute façon réussir comme à chaque fois.
    Sitaël se releva finalement après avoir fini... Il n'allait pas rester éternellement bloqué sur cette jambe alors qu'il avait fini de la guérir, non? Bien sûr, il aurait pu tout simplement utiliser un peu de son don pour ne pas perdre de temps mais pas vraiment la peine de s'exposer à nouveau. Il se crispa à la question que Kate formula... Vite, vite, vite un mensonge. N'importe quoi.

    - Oh ça? Oh j'ai juste une résistance très élevée à la douleur.
    C'était déjà mieux que rien et au moins c'était possible... Il croisa le regard de Kate et il sut directement qu'elle ne le croyait pas. N'importe qui aurait pu le croire mais pas elle. Kate se doutait d'un truc, depuis le jour même où elle était entrée dans cet hôpital en maudissant les médecins qui n'allaient pas assez vite. Depuis ce jour-là, elle se doutait d'un truc sans arriver à mettre le doigt dessus et bien sur, lui, Sitaël lui donnait toutes les clés pour arriver au bout de l'énigme. Maudit soit-il, franchement. Il se trahissait tout seul.

    Sitaël se pencha vers la jambe de la jeune femme pour effectuer les derniers points de suture tout en lançant un regard noir à Kate qui venait de transcrire une nouvelle fois le règlement... Puis sursauta en entendant la fin de se phrase. Etait-elle sans cesse obligée de faire ça? Toujours? Sitaël finit ses points de suture et rangea tout à une vitesse pour le moins douteuse avant de se tourner vers la jeune femme. Il jeta son mégot avec les bouts de verre et lorsqu'il releva la tête, son visage était redevenu serein et impénétrable. -Bon, j'ai du travail... Alors va voir une infirmière pour signer une décharge et tout le bla bla habituel, tu sais bien de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate D. Earnshaw
Psychoadmin| Keep me in your memory
avatar

1. Messages : 86
2. Date d'inscription : 29/03/2009
4. Humeur : Pas trop mauvaise
5. Vrai Nom : Cahethel
6. Song : Leave Out All The Rest - Linkin Park

|| Your hidden side ||
1. Race: Ange déchu
2. Pouvoirs: Aide à développer l'intuition et l'imagination. Intervient dans les rêves pour guider les hommes, elle peut créer une illusion autour d’une personne ou d’un groupe restreint.
3. Relationships:

MessageSujet: Re: Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]   Sam 9 Mai - 0:47

Au fil de la conversation, Kate se découvrait une curiosité sans borne envers le jeune interne qui s’occupait d’elle, il n’avait pas les réactions qu’elle attendait. La jeune femme était assez observatrice pour remarquer que derrière ses sourires si parfaits se cachaient bien plus qu’un jeune homme niais et toujours souriant, prêt à sauver la veuve et l’orphelin. Pourtant, ce qui l’attirait et ce qui lui faisait poser des questions plus étranges les unes que les autres n’était pas du à sa bonté mais à cet aura étrange et parfois sombre qui semblaient passer comme des flashs dans ses yeux alors qu’il la regardait parfois de cet air condescendant qu’elle recherchait avec son sourire provocant. Pourtant, le mystère était entier, et derrière toutes ces interrogations qu’elle faisait passer pour une conversation légère, il ne semblait pas s’atténuer…loin de là. Elle resta un moment à le regarder alors qu’il se plaisait à imaginer un passé qui ne lui convenait pas, allez savoir pourquoi. Mais elle aurait aimé savoir, trouver un indice qui pourrait la mener à une meilleure compréhension du personnage, elle ne s’était que rarement intéressée de très près aux personnes qui l’entouraient parce qu’elle finissait toujours par partir lorsque son monde s’était encore éteint petit à petit alors qu’elle restait éternellement jeune. Le brun devant elle avait beau avoir été un amusement au premier abord, un gentil souffre-douleur, même s’il n’en était rien, un masochiste qu’elle se plaisait à taquiner et qui à son plus grand plaisir avait toujours la répartie fine. La sortant de ses pensées, elle sourit en grimaçant à l’idée d’avoir à avouer qu’il était le meilleur médecin qu’elle avait jamais vu…et Dieu sait qu’elle en avait vu beaucoup ! La grimace aura été tout ce qu’il aura comme compliment d’elle. Loin d’elle la flatterie facile, soutirer une moindre parole gentille était un effort surhumain, à part lorsqu’il était déclamé pour rire.

Kate sombra dans ses songes que la douleur de sa jambe évoquait et pendant un court instant elle avait oublié qui elle avait à côté d’elle. Sa tête tournait légèrement mais elle ne dit rien, se contentant comme la plupart du temps de tout garder pour elle en serrant la mâchoire. Elle remarqua tout de même les paroles de Sidney et eut un rire court, nerveux alors qu’il lui expliquait très brièvement sa résistance à la douleur, bien sur qu’elle n’y croyait pas, elle savait ce que c’était mais le doute était encore présent. Tenter de faire la même chose que lui avec la cigarette n’était certainement pas l’idée du siècle, mais elle essaierait une fois arrivée chez elle…ou sur la route, elle n’en faisait pas tout un plat non plus, elle y était habituée mais le voir sur d’autres personnes était plutôt surprenant. Catherine avait toujours été seule, elle n’a jamais côtoyé des anges ou tout autre être surnaturel, les seuls qu’elle ai pu voir, soit Métatron, étaient intervenus dans ses rêves et ils n’avaient pas d’enveloppe corporelle c’était juste un amas de lumière très douce qui lui parlait et en qui elle avait entière confiance sans jamais s’être souvenue d’elle-même de sa vie d’ange, tout ce qu’elle pouvait savoir c’était l’ange de feu qui le lui avait raconté durant de longues nuits de sommeil enfiévré et agité.

Elle se rendit compte au bout d’un certain moment que Sidney la regardait, elle fronça doucement les sourcils et remarqua qu’il avait fini de travailler sur sa jambe, elle sursauta légèrement en voyant la plaie refermée par des bouts de fils et bientôt elle disparut derrière un bandage blanc. Kate n’avait pas beaucoup parlé, d’habitude c’était elle qui faisait la majeure partie de la conversation mais aujourd’hui elle avait eu plus de mal car beaucoup de choses la dérangeaient. Elle avait envie d’en savoir plus sur le jeune interne. Ce n’était pas parce qu’elle était curieuse, bon d’accord si mais au-delà de la curiosité, elle savait au plus profond d’elle-même qu’il y avait quelque chose à voir à laquelle elle était complètement imperméable et qui était tellement évidente.


« Oh…hmm ouais t’inquiète pas doc, je sais ou c’est, je pourrais le faire les yeux fermés » dit-elle avec un peu moins d’enthousiasme qu’elle n’aurait voulu le faire paraître, elle jeta un regard à son mégot désormais dans la poubelle, pensant à la voix de Sid qui s’était faite plus dure, moins encline à la discussion, malgré tous les défauts qu’elle pouvait avoir, Kate aimait bien le doc et comme toutes les personnes qu’elle appréciait, elle sentait toujours une gène que seule elle ressentait sans jamais rien n’en laisser paraître au reste du monde. Elle regarda sa jambe et son jean trouvé et maculé de sang puis grimaça légèrement de nouveau. Prenant soin de ne rien oublier, elle enfila son cuir comme si de rien n’était, évitant tout de même de s’appuyer sur la jambe mutilée et procéda à sa sortie bancale sans l’aide de qui que se soit, surtout pas de béquilles ni de l’infirmier trop zélé proposant la chaise roulante, jusqu’au parking au moins. Après un regard incendiaire, elle se retourna sur le pas de la porte et jeta un dernier coup d’œil à Sidney, un Sidney à l’abri des regards n’était pas aussi heureux qu’il ne voulait bien le dire, cette ombre, toujours furtive qui passait lorsqu’il ne se pensait pas observé. Après s’être soigneusement arrêtée sans faire de bruit, elle croisa les bras d’un air pseudo-digne, reprenant contenance et son sourire moqueur « T’inquiète pas autant Sid, même si je découvre quelque chose sur toi, je le garderais pour moi, tu sais…c’est pas comme si je faisais partie du club de commères de Bethlehem ! ajouta-t-elle dans un sourire mi-figue mi-raisin. Oh et tu sais, dit-elle en s’arrêtant de nouveau sans se retourner, le coup de la cigarette, c’était pas si dément que ça, je suis sure que dans une semaine je reviens et je te fais la même chose sans soucis » Son petit clin d’œil lancé, elle espérait juste qu’il ne lui en tienne pas rigueur pour toutes les conneries qu’elle pouvait sortir lorsqu’elle était avec lui. Il n’en avait jamais tenu compte mais elle sentait bizarrement qu’aujourd’hui il y avait un petit quelque chose qui avait changé et qui avait rendu les deux protagonistes plus graves.

Kate se tourna une dernière fois et avança vers la sortie, non sans être passée par la case décharge, qui comme son nom l’indique n’a rien d’agréable. Elle grommela des mots incompréhensibles pendant qu’elle faisait la queue, puis quand l’une des infirmières cruches à en mourir lui demanda pour quel motif elle s’était fait recoudre la jambe, Kate lui aurait bien hurlé de se dépêcher mais lorsqu’elle vit son teint viré rouge, lorsqu’elle vit le nom de l’interne, la jeune brune incendiaire ne pouvait que sourire à l’effet que pouvait faire Sidney, elle serait toujours étonné de voir des femmes dans la force de l’âge toujours tomber sous le charme du brun. Elle hocha la tête alors que l’infirmière remplissait, à présent, assidument les papiers et une bonne demi-heure plus tard, elle sortit pour retrouver l’enceinte rassurante de son pickup entaché dans lequel elle resta quelques minutes, après avoir bien évidemment allumé une cigarette qu’elle apprécia moins pour sa totale non-interdiction, puis démarra le moteur avant de retourner au garage comme si de rien n’était et continuer sa journée, sans encombre elle l’espérait.


[TERMINE]

_________________


" If a little dreaming is dangerous,
the cure for it is not to dream less
but to dream more,
to dream all the time. "

      - By Marcel Proust

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't worry...it's nothing ! [Pv Sidney]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don't worry be happy [ft. Jiao Xù]
» Sidney Crosby
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Jake Aaron Buckley
» Plantez des arbres : la généalogie approche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Awakening Sanctuary :: ¥ Inside the Walls ¥ :: † St Luke's Hospital †-
Sauter vers: