AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I said it's never too late { Dakota }

Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse O. Therazan

avatar

1. Messages : 45
2. Date d'inscription : 20/04/2009
4. Humeur : Souriante et tranquille
5. Vrai Nom : //
6. Song : Waiting - Trapt

|| Your hidden side ||
1. Race: Le Messie
2. Pouvoirs: Pas encore découvert
3. Relationships:

MessageSujet: I said it's never too late { Dakota }   Dim 10 Mai - 21:25

    Jesse avait eu une journée comme les autres, il s'était réveillé avec un sourire brillant accroché au visage, avalait un rapide café, et avait filé à l'université pour suivre ses cours. Il avait arrangé son emploi du temps, de manière à avoir le principal de ses cours dans la matinée, et finissait souvent au plus tard aux alentours de 14h, pour pouvoir aller travailler après. Le jeune homme devait concilier les deux, en plus de ses autres activités, et y arrivait toujours avec sérénité, même si ces nuits étaient souvent écourté, mais cela ne changeait en rien son humeur joviale, qu'il arborait quasi en permanence. Après un rapide déjeuner, il avait filé à son boulot, ou il ne faisait que deux heures aujourd'hui, ayant un cours auquel il n'avait pu changer sa case horaire, et qu'il avait donc très peu de temps de libre, pour pouvoir gérer la distance séparant son job à mi temps et l'université.

    Aux alentours de 18h, il fut enfin libre, et rentra chez lui, histoire de prendre une douche, et se changer. Il avait envie d'aller à l'hôpital, souvent le jeune homme y allait quelques heures par semaine, faisant du bénévolat à l'endroit, ce que certain jugeait un acte typique de lui, mais la façon de dire moqueuse de ses dires ne lui plaisait pas vraiment. Le jeune homme devait l'admettre, il n'était pas vraiment le genre de personnes à s'enflammer devant ce genre de constatation, et se contentait juste d'hôcher la tête d'un petit air silencieux. Il savait que si il faisait cela, c'était parce qu'il en avait envie, et puis cela lui permettait de partager sa passion de la lecture.

    En effet, son activité consistait principalement, dans la lecture de livres à des patients, même si il évitait du plus qu'il pouvait l'unité de pédo-oncologie, il savait que chaque fois qu'il franchissait ses portes, son cœur se déchirait de manière inexplicable, et ce genre de spectacle avait tendance à mettre sa foi à l'épreuve, mais il n'aimait pas vraiment montrer sa faiblesse, alors quand l'infirmière lui indiqua qu'aujourd'hui, il devait y aller, il se contenta d'un pale soupir avant de s'exécuter. Pourtant, il devait l'admettre ses enfants étaient tous plus attachants les uns que les autres, mais c'était peut être cela le problème, ou ce qui était le plus dur à encaisser.

    Il arriva, reconnaissant certains patients, en découvrant, malheureusement de nouveau, souriant, gentil, prévenant, il n'y avait qu'à le voir pour constater à quel point, il aimait les gosses, et que sa vocation semblait être la chose la plus naturelle au monde. Mais le mauvais pressentiment de Jesse concernant tout cela se confirma, il savait qu'il y avait une raison pour laquelle, il détestait plus que tout venir dans cet endroit, et la raison ne se fit pas attendre. Alors qu'il lisait une histoire devant une assemblée de petites bouilles attentives, une main se leva, tressautant et essayant d'attirer son attention. Jay' reconnut le petit Tommy, un espiègle garnement qui avait pourtant le don de lui donner le sourire, il lui fit un signe de tête et stoppa sa lecture pour lui donner la parole.

    " Dis, Mr Jesse, c'est pareil pour Melanie ?" Jesse fronça les sourcils dans un signe d'incompréhension, avant que le petit garçon s'explique et lui demande si elle était aussi au ciel comme le chien du petit Teddy dans son histoire. La mâchoire de Jesse se crispa légèrement, avant de réaliser ce que lui disait le petit garçon. Il se souvenait parfaitement de la petite Mel, une fillette de 7 ans, aux allures angéliques avec ses grands yeux bleus toujours avide de découverte, et qui avait toujours le sourire même quand son état n'était pas des meilleurs. Voilà, pourquoi il détestait ce genre d'endroit, parce qu'il savait que Mel avait perdu sa bataille, et il venait de l'apprendre de manière assez brutale, il retint sa respiration quelques secondes avant de reprendre la parole, gardant son sang froid, et d'expliquer aux enfants que la petite fille était partie dans un endroit meilleur, ou enfin l'espérait il.

    Il ne savait pas très bien comment il était parvenu à garder son sourire, et son calme, mais dès qu'il put s'échapper, il alla demander confirmation auprès d'une des infirmières, qui hocha la tête avec un air compatissant, sachant combien Jesse aimait ses enfants. Elle lui tapota amicalement l'épaule avant de repartir à son travail. Le jeune homme resta un instant stoïque avant de finir par sortir comme un automate de l'hôpital. Il avait besoin d'air, immédiatement. Il s'appuya contre le mur de béton, avant de craquer et de laisser les larmes envahirent ses joues, le liquide chaud, ne semblait pas tarir. " Bordel, je détestes vraiment cet endroit." cria-t-il, sortant un peu de ses gonds, ce qui ne lui arrivait que rarement. Si au moins, il pouvait se sentir un peu plus utile, il finit par essuyer ses joues du revers de la main, et se dit qu'il devait au moins retourner dans l'hôpital, pour signaler son départ, poliment comme il le faisait souvent, mais il avait besoin d'aller d'abord aux toilettes pour se rafraichir le visage.

    Il ne prêtait pas vraiment attention aux gens qui se trouvaient dans le hall de l'hôpital à cet instant précis, encore retourné, mais son visage neutre de toute expression. Il ne voulait en aucun cas montrait ce qu'il venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota S. Parker

avatar

1. Messages : 88
2. Date d'inscription : 12/04/2009
4. Humeur : Confused

|| Your hidden side ||
1. Race: Bright Being
2. Pouvoirs: Elle a juste la faculté de se souvenir de ses vies antérieures...
3. Relationships:

MessageSujet: Re: I said it's never too late { Dakota }   Sam 16 Mai - 12:29

    Les portes de l’ambulance éclatèrent, tel le tonnerre dans le ciel lorsqu’elles s’ouvrirent. Dakota en sortit la première suivit alors de quelques ambulanciers trainant un lit derrière eux. Deux médecins attendaient de pieds fermes l’arrivée de ce blessé. Sur ce lit, un corps se vidant peu a peu de son sang, celui d’une petite fille d’une dizaine d’années environ. Dakota était arrivée juste à temps et avait fait fuir son agresseur qui comme elle le pensait, ne paraissait pas tellement humain à ses yeux.
    Sa main serrant celle de la petite fille, elle lui répétait sans cesse de ne pas s’inquiéter, insistant sur le fait qu’elle était plus que courageuse et qu’il n’y avait aucun doute qu’elle s’en sorte. A vrai dire, la jeune femme l’espérait de tout son cœur mais n’y croyait pas vraiment…

    Arrivés dans le hall des urgences, les médecins la retinrent afin qu’elle reste sur place. Elle s’arrêta, forcée de lâcher la main de la fillette, et les regardait l’emmener. Au fur et à mesure qu’ils s’éloignaient avec elle, elle se remémora l’instant où elle l’avait retrouvé dans un coin de la rue, allongée à terre, une silhouette au dessus d’elle. Bizarrement cette scène lui rappelait de mauvais souvenirs. Tout était pratiquement identique à la différence que ce n’était pas une fillette qui était allongé mais elle-même. Elle s’en voulait de ne pas être arrivée plus tôt. C’était pourtant son jour de repos. Mais pas de repos pour les guerriers comme lui disait souvent sa mère lorsqu’elle était toute petite. Dakota s’était seulement accordé un moment de shopping, chose qu’elle n’avait jamais le temps de faire d’habitude, et ce n’est que lorsqu’elle avait prévu de rentrer chez elle qu’elle était tombé sur cette scène.

    Sa première réaction fut de courir après l’agresseur qui, au premier coin de rue, c’était volatilisé. La jeune femme était restée planté sur place, scrutant les différentes rues qu’elle avait devant elle, mais elle ne voyait rien. C’est alors que la petite fille soupira de douleur. Dakota se retourna et alla à son chevet. Lui répétant de ne pas bouger, c’est à ce moment là qu’elle appela les secours, qui ne mirent pas longtemps à arriver.

    Assise sur une chaise, la jambe tremblante d’impatience, Dakota se rongea les ongles un à un. Elle avait prévenu un de ses collègues pour qu’ils puissent commencer les recherches de l’agresseur en question et elle comptait bien reprendre l’enquête une fois la fillette sauvée. C’est alors qu’un médecin sortit de la salle d’opération. Le visage neutre et un document à la main, il se dirigea vers une infirmière. Dakota, elle, ne l’avait pas loupé. Elle délaissa alors son collègue qui était en train de lui parler pour aller questionner le grand homme.

    « Comment va-t-elle docteur ? »
    Celui-ci la regarda d’un air incertain et lui demanda si elle était de la famille. Malheureusement, elle n’avait aucun droit sur elle et personne ne connaissait son nom. Il faut dire que même elle n’avait pas pensé à lui demander dans le feu de l’action. Mais elle lui expliqua alors qu’elle l’avait retrouvé et que c’était elle qui avait prévenu les secours, qu’elle devait avoir confiance en elle. Elle n'oublia pas de mentionner qu'elle faisait partie de la police...
    « Elle s’en est bien sortit mais est encore sous le choc. Elle n’a pas pu nous dire son nom ni comment joindre ses parents, il faudrait que vous le lui demandiez, si vraiment elle vous fait confiance… »
    Dakota acquiesça d’un signe de la tête et alla retrouver la blessée.

    La jeune femme arriva dans la chambre doucement. Elle ne voulait pas l’effrayer. Elle prit une chaise et s’assit à côté du lit. La fillette ouvrit doucement les yeux comme si elle avait peur de retrouver quelqu’un qu’elle ne souhaitait pas voir. Mais lorsque ses yeux se posèrent sur Dakota, un léger sourire se dessina sur son visage.


    « Tu es mon ange gardien ? » demanda-t-elle d’une voix très faible. Cette question fit sourire la jeune femme. Il faut dire que c’était assez ironique dans le sens où elle-même recherchait le sien depuis des années.
    « Non ma puce, je ne suis pas un ange, mais je peux te dire que le tien veille bien sur toi, puisqu’il m’a envoyé sur ton chemin… »

    La petite continuait de sourire lorsque ses yeux se refermèrent peu à peu. Au même moment le moniteur qui évaluait son rythme cardiaque ne cessait de ralentir. Dakota appela un médecin qui accourut dans l’immédiat. La petite fille allait mourir alors qu’elle avait à peine eu le temps de lui parler.

    Dakota sortit de la pièce, un peu perdue, et sortit de sa poche un paquet de cigarette. Arrivée dans le hall de l’hôpital, elle avait l’intention de sortir s’en griller une, lorsqu’elle bouscula un homme sur son chemin.

_________________

Lost and insecure, You found me, you found me
Lying on the floor, Surrounded, surrounded
Why’d you have to wait? Where were you? Where were you?
Just a little late,You found me, you found me...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vogue.e-monsite.com
Jesse O. Therazan

avatar

1. Messages : 45
2. Date d'inscription : 20/04/2009
4. Humeur : Souriante et tranquille
5. Vrai Nom : //
6. Song : Waiting - Trapt

|| Your hidden side ||
1. Race: Le Messie
2. Pouvoirs: Pas encore découvert
3. Relationships:

MessageSujet: Re: I said it's never too late { Dakota }   Dim 17 Mai - 17:46

    Jesse, encore absorbé, par la douleur sourde qui se débattait en lui, tout en essayant de ne rien laisser paraitre, ne vit pas la silhouette qui se dirigeait à contre sens de lui, et se heurta à quelqu'un, une femme, tout vraisemblablement, vu la silhouette. Jesse, se sentit légèrement gêné, et ou peut être n'importe quel autre type aurait rejeté la faute sur la demoiselle, qui semblait tout aussi distraite que lui, il baissa humblement la tête, et se confondit en excuse confuse, et sincère. Ce n'était pas parce qu'il avait des problèmes que les autres devaient payés pour les conséquences, voilà quelque chose qui définissait bien le caractère de Jesse, sans le moindre doute.
    Il finit cependant par relever la tête, vers la jeune femme, avec son petit sourire navré sur les lèvres et un regard légèrement contrit.

    Il fit alors un pas en arrière, et sa bouche s'arqua alors dans un stupide O, exprimant sa surprise, en reconnaissant la jeune femme qui se tenait devant lui, même si quelques années avaient passés, et que son visage avait un peu vieilli, aucun doute n'était permis dans son esprit. Il reconnu Dakota, et un sourire différent se dessina sur ses lèvres, un mélange de surprise et de contentement. Il fallait l'admettre, même si ils n'avaient pas vraiment eu une franche amitié, et que leur relation se limitait à une expérience que Jesse aurait préféré oublié, et quelques coups de fils, il avait souvent voulu revoir la jeune femme. La jeune flic, aux allures de voyous, qui contrastait avec le taulard aux allures d'anges qu'il avait été l'espace de quelques heures. Il secoua, légèrement la tête, ses problèmes passant momentanément à l'arrière plan, tandis qu'il passa une main sur sa nuque, ne sachant pas trop quoi dire, sur l'instant.

    " Dakota ? " interrogea-t-il, même si il n'attendait pas vraiment de réponses, puisqu'il était plutôt sur de lui, pour le coup. Il ne faisait aucun doute possible, puis se rendant compte qu'elle, ne l'avait peut être pas remis, il arbora de nouveau une moue gêné, de l'avoir peut être interpellé avec autant de familiarité, et puis il se rappela soudain de l'endroit ou il se trouvait. Comme ci, Dieu la mettait sur son chemin, quand il se trouvait dans les coups durs.

    " Je suis Jesse..." rajouta-t-il, avant de préciser, avec un petit air gêné " J'avais passé une nuit en prison, à cause d'une rixe dans un bar, y a quelques années." dit il se sentant bizarrement gauche et peu à l'aise aussitôt que les mots eurent franchit ses lèvres, évidemment présenté de cette manière, pas dit que la jeune femme soit ravie de le revoir, surtout si elle avait continué dans sa voie, et qu'elle était encore dans les forces de l'ordre, il saisit sa lèvre inférieure entre ses dents, et la mâchouilla légèrement, montrant son embarras, alors qu'à cet instant, il l'aurait presque prit dans ses bras, satisfait d'avoir enfin retrouver sa trace.

    Car, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle avait été d'un soutien essentiel, au jeune homme, ce jour là, c'était la première fois, ou il s'était vraiment senti mal, et elle avait trouvé les mots justes, même si ce fut à sa manière, pour le réconforter, elle faisait partie de ces rencontres qui vous marque, alors il eut un petit rire avant de rajouter dans une tentative de plaisanterie.

    " Tu te souviens probablement plus de moi, mais je peux te dire que tu m'avais trouvé absolument charmant dans ma naïveté face à la vie carcérale." Il tenta de nouveau, un petit sourire en coin, avant de le perdre un peu, en se souvenant de ce qui l'avait poussé à traverser ce hall, et surtout l'état dans lequel, il se trouvait. Il finit par refixer son attention sur elle, en espérant que dans son ravissement de la retrouver, il ne l'ait pas importuner, après tout si elle était dans cet hôpital, c'était surement pour une bonne raison, et sa distraction semblait aussi évidente que la sienne, et peut être qu'elle n'avait pas vraiment envie de se faire alpaguer par un inconnu, qui déblatérer sur un truc qui s'était passé à des années lumières de cet instant.

    Il recula d'un pas, maintenant, plus hésitant que jamais, et jeta un coup d'œil nerveux à la pendule, bien évidemment, il n'avait pas d'obligation, et surtout pas vraiment la force de retourner dans l'aile ou il se trouvait quelques minutes auparavant, mais il ne pouvait pas non plus la laisser repartir comme cela, surtout qu'il y avait vraiment une chose qui lui tenait à cœur de lui dire, même si toute cette histoire s'était passé, il y avait prêt de 8 ans en arrière.

    " Oh, je suis désolé, tu as surement plein de choses à faire ... Désolé " commença-t-il, en bégayant nerveusement, et en tordant son pouce dans la paume de sa main d'un air contrit, avant de faire un pâle sourire, avant de rajouter du même petit ton hésitant, et incertain.

    " Enfin, je vais pas t'importuner plus longtemps..." Jesse passa une main sur sa nuque avant de rajouter, d'une petite voix " Enfin, tu sais, depuis toute ses années, je tenais vraiment à te dire merci, ta présence avait été sérieusement idéal pour me remonter le moral, ce soir là." Il se mordit de nouveau la lèvre, prêt à partir, mais ne se décidant pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I said it's never too late { Dakota }   

Revenir en haut Aller en bas
 
I said it's never too late { Dakota }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» Dakota Evans
» ~ Dakota et Fleur ~
» Sport is life - Loanne Boisard (ft. Dakota Fanning)
» Dakota // Indien [PRIS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Awakening Sanctuary :: ¥ Inside the Walls ¥ :: † St Luke's Hospital †-
Sauter vers: